Arnaud Bodart: «Anderlecht a peut-être fait preuve d’arrogance...»

Vidéo
Arnaud Bodart: «Anderlecht a peut-être fait preuve d’arrogance...»
PhotoNews

À l’évidence, le Standard aime les scénarios incroyables, tout autant que les matches face aux cadors. Il l’avait démontré le 7 novembre 2021 au Jan Breydel où, après avoir été copieusement dominé par le FC Bruges, il avait retourné la situation pour arracher un point inespéré (2-2). Le 12 décembre au Bosuil également où, alors que l’Antwerp était passé devant et qu’il était littéralement à la rue, Mehdi Carcela et Jackson Muleka lui avaient offert les trois points de la victoire en toute fin d’un match complètement fou (2-3). En plus de ces deux déplacements, le Standard pourra désormais ajouter celui d’Anderlecht à son tableau de chasse, où il est parvenu à arracher un point précieux grâce à un but de Denis Dragus que personne n’avait vu venir, sur un cadeau offert au Roumain par Sergio Gomez, alors qu’Anderlecht avait raté à plusieurs reprises l’occasion de tuer le suspense. « C’est un point conquis grâce à la mentalité », asséna Renaud Emond au coup de sifflet final. « On a su réagir et ce but fait du bien. On a joué avec nos armes face à une équipe d’Anderlecht qui est dans une bonne forme. Nous, on tente de retrouver des couleurs… »

Avec panache, comme lors du second acte, qui a vu le Standard émerger, bien aidé par des Anderlechtois incapables de doubler la mise. « Chacun son style », souffle Arnaud Bodart. « Au début du match, ils ont joué à l’aise, calmement. Il y a peut-être eu une forme d’arrogance de leur part mais ce n’est pas à moi de juger. L’important est d’avoir pris un point, sur la pelouse d’une équipe en forme. De quoi nous booster pour la suite… »

Louée par les uns et les autres, la bonne mentalité ne pourra pourtant tout effacer. C’est que l’équipe liégeoise est apparue trop légère, sur beaucoup de plans, notamment technique. À l’image de cette magnifique contre-attaque initiée par Emond à la 13e minute de jeu, annulée par un ballon mal calibré de Raskin pour Dönnum, donnant lieu à une perte de balle dont Amuzu profita pour forcer Dussenne à l’arrêter fautivement et à recevoir le carton jaune. Ou encore la phase qui précipita le but mauve, qui fut un parfait résumé des lacunes du Standard. Avec un Refaelov qui alla tout au bout de son action pour servir Zirkzee, en étant pourtant au sol.

Une preuve de l’attentisme des Liégeois. « Nous y allons étape par étape, car nous savons d’où nous venons », conclut Bodart.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anderlecht (Bruxelles-Capitale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard