Décès de Dilana et Candy à Charleroi: les résultats d’analyses toxicologiques connus

Dilana, une des deux victimes, n’avait que 13 ans...
Dilana, une des deux victimes, n’avait que 13 ans... - Isopix/D.R.

Le 27 décembre dernier, un important déploiement de pompiers, police et secours a été vu place Rucloux, à Charleroi. Dans un appartement, deux corps inanimés sont retrouvés : celui de Dilana, 13 ans, et Candy, 36 ans. Leur décès a provoqué une vague de choc et d’émotion dans la région.

Bien que la piste de l’intoxication au monoxyde de carbone était très rapidement favorisée par les secours, le parquet de Charleroi avait tout de même mandaté des devoirs complémentaires, en l’occurrence des expertises toxicologiques afin de déterminer avec précision l’origine du drame.

Ce mardi, le parquet de Charleroi nous apprend que le monoxyde de carbone est bien à l’origine de l’intoxication de l’adolescente et de la mère de l’amie de celle-ci.

Chaque année, le monoxyde de carbone, ce « tueur silencieux », fait de trop nombreuses victimes…

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Charleroi (Hainaut)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en FAITS DIVERS