Angela Merkel décline une offre d’emploi à l’ONU

Angela Merkel décline une offre d’emploi à l’ONU
Belga

Angela Merkel « a téléphoné à ce sujet la semaine dernière au secrétaire général de l’ONU, l’a remercié et lui a fait savoir qu’elle n’accepterait pas l’offre », a souligné son bureau interrogé par l’AFP, confirmant des informations de presse.

Ses services n’ont pas précisé quelle était la nature exacte de la proposition des Nations unies.

Mais selon des sources au sein de l’organisation, il s’agissait de prendre la tête d’un conseil composé de différentes personnalités, pour traiter de « l’agenda commun » à l’Onu proposé fin 2021 par Antonio Guterres, « conçu pour renforcer et accélérer les accords multilatéraux ».

Ce poste essentiellement honorifique n’aurait pas été basé à New York.

Angela Merkel, qui avait annoncé de longue date son retrait à l’issue des élections législatives allemandes de septembre 2021, a répété à plusieurs reprises qu’elle ne souhaitait prendre aucune nouvelle fonction après son départ de la chancellerie.

Depuis qu’elle a définitivement quitté la scène politique le 8 décembre, Angela Merkel, 67 ans, se consacre notamment à la rédaction de ses mémoires politiques avec son ancienne conseillère et proche collaboratrice, Beate Baumann.

Ce projet d’écriture qui vise à expliquer les principales décisions politiques prises par Mme Merkel durant ses 16 années de pouvoir est censé durer deux ou trois ans, selon la conseillère.

Députée pendant plus de 30 ans, l’ancienne chancelière dispose désormais d’un bureau dans des locaux du Bundestag.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde