Le chômage de la Haute-Meuse aura lieu du 24 septembre au 16 octobre

La Meuse sera mise en chômage jusqu’au barrage de La Plante.
La Meuse sera mise en chômage jusqu’au barrage de La Plante. - V.R.

Du 24 septembre au 16 octobre inclus, la Haute-Meuse sera mise en chômage. Durant cette période, la navigation sera interrompue et l’amarrage sera interdit de la frontière française au barrage de La Plante, à Namur.

Concrètement, les neuf barrages de la Haute-Meuse (Hastière, Waulsort, Anseremme, Dinant, Houx, Hun, Rivière, Tailfer et La Plante) seront ouverts progressivement l’un après l’autre en commençant par le barrage de La Plante. Cela permettra de faire descendre le niveau de la Meuse de 10 cm par heure.

A la fin de cette opération qui devrait durer environ 36 heures, le fleuve retrouvera son cours naturel et les travaux d’entretien des berges, des barrages et des écluses pourront être menés durant les trois semaines de chômage. Une équipe du département de la Nature et des Forêts du SPW sera présente sur place pour sauver les poissons qui pourraient se retrouver piégés par la chute du niveau d’eau.

Actuellement, le SPW Mobilité et Infrastructures analyse les zones d’intervention prioritaires. Le détail des travaux qui seront réalisés durant cette période au niveau des berges et des ouvrages hydrauliques sera connu dans le courant du mois de mars.

La mise en chômage se déroule habituellement au début de l’automne, période où le débit de la Meuse est réputé plus faible. Cette opération spectaculaire est organisée tous les cinq ans, le dernier chômage remontant à l’automne 2017.

Aujourd’hui, 8 à 10 bateaux empruntent quotidiennement cette partie de la Meuse. L’entretien des berges, barrages et écluses du fleuve est donc capital pour que le trafic fluvial puisse s’opérer dans les meilleures conditions possibles.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Province de Namur