Le chef de l’ONU «condamne fermement» le «coup d’État» au Burkina Faso

Le chef de l’ONU «condamne fermement» le «coup d’État» au Burkina Faso
Belga

Dans ce texte lu par son porte-parole, le chef de l’ONU indique qu’il « s’inquiète notamment du sort et de la sécurité du président (…) suite au coup d’État perpétré le 23 janvier par des sections des forces armées ».

Le secrétaire général de l’ONU, qui dénonce régulièrement « l’épidémie de coups d’Etat » qui touche le monde aujourd’hui, suit les développements au Burkina Faso « avec une profonde inquiétude », a ajouté le porte-parole, Stéphane Dujarric.

Il « appelle tous les acteurs à faire preuve de retenue et à choisir le dialogue » pour résoudre la crise au Burkina Faso, a-t-il indiqué.

Des militaires en uniforme ont annoncé lundi à la télévision nationale avoir pris le pouvoir au Burkina Faso, s’engageant au « retour à un ordre constitutionnel » dans « un délai raisonnable ».

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde