Variant Omicron: cette étude montre combien de temps vous restez positifs

L’étude qui répond à vos questions.
L’étude qui répond à vos questions. - Isopix

Aux Etats-Unis, des universitaires de l’Université de Harvard ont décortiqué les résultats des tests des joueurs de basket-ball et de leurs entraîneurs. Certains d’entre eux ont été testés quotidiennement avec un test PCR.

Comme le soulignent nos confrères du Nieuwsblad, cela a permis non seulement de détecter rapidement une infection, mais aussi de mesurer méticuleusement la vitesse à laquelle la quantité de virus présente dans le nez ou la gorge augmente et la vitesse à laquelle cette fameuse « charge virale » diminue.

Des grandes différences entre les individus

Ces données collectées sur plus de 200 personnes montrent d’abord qu’il existe des différences considérables entre les individus. Par exemple, un malade peut rapidement se débarrasser du virus – parfois en un jour –, alors qu’il a fallu dix jours à d’autres.

Attention toutefois que les joueurs de basket sont généralement plus jeunes et en meilleure santé… et donc peuvent faire disparaître une infection plus rapidement qu’un autre individu au mode de vie plus traditionnel.

Cinq jours de travail, cinq jours de repos

Chez la majorité des personnes infectées par le variant Omicron, la quantité de virus dans le nez ou la gorge augmente durant 3,5 à 5,5 jours. Une fois ce pic atteint, il faut alors 5 à 6 jours pour que la quantité de virus diminue jusqu’au point où elle n’est pas ou peu détectable avec un test PCR. Avec le variant Delta, cette phase descendante durait un jour de plus.

La période la plus dangereuse

L’étude permet également d’estimer combien de temps une personne malade est contagieuse après un test positif.

Chez ces basketteurs asymptomatiques, testés quotidiennement, moins d’une personne sur trois était potentiellement contagieuse au moment du premier test positif.

Par contre, deux jours après le test, c’était presque trois positifs sur quatre qui étaient contagieux.

Et ce n’est que quatre jours après le test positif, que cette contagiosité diminuait.

Chez les personnes qui ont été testées parce qu’elles avaient des symptômes ou qu’elles avaient eu un contact à haut risque, sept personnes sur dix se sont révélées contagieuses le jour du test positif.

Des recherches sur les souches initiales du virus avaient montré que les personnes étaient très contagieuses juste avant de développer des symptômes. Cette étude ne le contredit pas.

Combien de temps faut-il s’isoler ?

Dans un monde idéal, chaque testé devrait pouvoir s’isoler le plus longtemps possible pour ne pas contaminer quelqu’un. L’étude montre qu’après 11 jours, un positif au Covid-19 n’est plus contaminant. Aux États-Unis, l’isolement dure 5 jours. En Belgique, c’est sept jours. Mais jusqu’au dixième jour, les contacts doivent être limités.

Rappelons enfin que tout dépend du moment dans l’infection où le premier test PCR est réalisé. En Belgique, ce sont surtout personnes présentant des symptômes qui sont testées. Et par définition, elles se trouvent déjà à un stade avancé de l’infection.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Belgique