Après Thimister, le loup fait aussi parler de lui à Jalhay

Vidéo
Finalement, ce serait plutôt un chien-loup tchécoslovaque.
Finalement, ce serait plutôt un chien-loup tchécoslovaque. - D.R.

« Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas », chante la comptine pour enfant. Ce week-end, c’était peut-être en effet le moment d’aller faire un tour dans les bois car il semblerait que le loup ait décidé de faire un tour en ville. On l’aurait ainsi vu à deux endroits ce week-end : d’abord à Thimister, ensuite à Jalhay. Des images ont fait le tour du web, de quoi exciter les foules.

Chien-loup

Pourtant, il faut rester prudent. Car ce qu’on pense être un loup n’en est peut-être pas toujours un. Dans le cas du canidé vu en train de se balader dans les rues de Thimister, il s’agirait en fait plutôt d’un chien-loup tchécoslovaque, une race de chien qui, comme son nom l’indique, est très proche de l’apparence de celle du loup. La propriétaire de l’animal l’aurait reconnu et a tenu à éclaircir la situation : « Ce n’est pas un photoshop. Il s’agit d’Oscar, chien-loup tchécoslovaque qui sortait de sa promenade sur la ligne 38. Il aurait dû être attaché mais il est éduqué depuis bébé », commente-t-elle. La photo, isolée des images de surveillance du restaurant Le Fourquet qui ont permis de voir l’animal, est donc trompeuse.

À Jalhay, en revanche, le flou reste de mise. Une vidéo, supprimée depuis, montrait ce qui ressemble comme deux gouttes d’eau à un loup se promener dans les rues du village. « J’étais fort étonnée de le voir en journée dans le village. Il voyait des personnes mais continuait son chemin. C’est comme s’il était perdu. Il ne marchait pas, il courait », raconte la personne qui a pu le filmer. De là à affirmer avec certitude qu’il s’agit d’un loup, c’est compliqué. « Je ne suis pas experte, loin de là. Mais il avait une grosse tête en forme de triangle renversé et c’était une belle grande bête. D’après un ami chasseur qui a vu la vidéo, c’est un loup ! », poursuit-elle.

Pour Fabrice Dessart, garde-forestier du Département Nature et Foret, une simple vidéo comme celle-ci ne permettrait pas de valider l’une ou l’autre hypothèse. « Il faudrait une photo de face et de gros plan car à première vue les loups et les chiens-loups se ressemblent très fort », explique-t-il.

Pas exclu

La présence du loup à Jalhay n’aurait cependant rien d’extraordinaire. On sait qu’il est tout proche, ayant déjà perpétré plusieurs attaques sur des moutons chez des éleveurs du coin. Le voir dans les rues du village peut surprendre, « mais il peut très bien traverser, pour rechercher la nature », ajoute Fabrice Dessart. Quand on met cela en miroir avec le témoignage le décrivant comme « l’air perdu », cela pourrait donc coller.

À Thimister, le loup pourrait toutefois bien être présent dans les environs. Une attaque a eu lieu récemment et des analyses ADN ont été effectuées pour déterminer la nature de l’assaillant. « Il faudra deux ou trois semaines pour avoir les résultats », explique l’agent du DNF. « Mais c’est la première fois qu’on aurait une attaque à Thimister. »

Fabrice Dessart rappelle également que la population n’a pas à s’inquiéter de la présence du loup dans la région. « Il y a plus d’accidents avec des chiens qu’avec le loup. Le loup ne s’attaque pas à l’homme, sauf dans des circonstances exceptionnelles », glisse-t-il. Le loup reste en effet craintif vis-à-vis de l’être humain.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en VERVIERS ET SA REGION