Le bilan s’alourdit à Madagascar après le passage du cyclone tropical Batsirai

Le bilan s’alourdit à Madagascar après le passage du cyclone tropical Batsirai
Isopix

Batsirai s’est affaibli pendant la nuit, après avoir en partie ravagé l’île, l’un des pays les plus pauvres du monde, déjà frappé par une tempête tropicale meurtrière en janvier, Ana, et balayé depuis vendredi par le vent et une pluie continue.

Un responsable du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes à Madagascar, Paolo Emilio Raholinarivo, a indiqué à l’AFP qu’au moins 10 personnes avaient péri et près de 48.000 été déplacées par les intempéries, selon un bilan provisoire. Le précédent bilan avait fait état de 6 morts.

Selon Météo-Madagascar, Batsirai devrait «ressortir en mer dans le canal de Mozambique au niveau de la partie Nord d’Atsimo Andrefana dans l’après-midi (de dimanche) ou la nuit prochaine», après avoir causé des inondations à travers le pays, détruit des bâtiments et arraché des arbres.

Batsirai avait touché terre samedi soir sous la forme d’un «cyclone tropical intense», avec des vents de 165 km/h, selon Faly Aritiana Fabien, du Bureau national de gestion des risques.

Dimanche, le cyclone s’était nettement affaibli, avec des vents de 80 km/h en moyenne et des rafales à 110 km/h - nettement moins que les pointes à 235 km/h enregistrées samedi soir, selon Météo-Madagascar.

Les habitants s’étaient préparés à faire face avec les moyens dont ils disposent, se réfugiant dans des bâtiments en dur ou lestant leurs toits avec des sacs de sables.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde