Roland Duchâtelet: «Que les supporters du Standard récupèrent le titre»

PhotoNews
PhotoNews

L’ancien président du Standard de Liège Roland Duchâtelet ainsi que Jelle Van Damme et Paul-José Mpoku, deux ex-joueurs du club liégeois, ont déposé ce mardi une plainte avec constitution de partie civile auprès du juge d’instruction de Bruxelles, a rapporté la RTBF. Selon eux, la lutte pour le titre dans la plus haute division nationale de football lors de la saison 2013-2014 a été faussée au profit du RSC Anderlecht. La plainte de Duchâtelet est dirigée contre Anthony Vanden Borre et Ilombe Mboyo, respectivement joueurs d’Anderlecht et du RC Genk, contre ces deux clubs, et contre X. La plainte de Van Damme et Mpoku porte contre les deux mêmes clubs et contre X.

Roland Duchâtelet soutient depuis l’été 2014 que le combat pour le titre en fin de saison 2013-2014 a été faussé. Le Standard de Liège avait terminé en tête de la phase classique cette année-là, mais après les playoffs, Anderlecht a remporté le titre, devant le Standard et le Club de Bruges. Le président du Standard de l’époque soupçonne que deux matches ont été truqués, Anderlecht-Genk le 11 mai (4-0) et Genk-Bruges le 15 mai (3-2). À l’approche de ce premier match, Anthony Vanden Borre, alors joueur d’Anderlecht, aurait distribué des montres de luxe aux joueurs de Genk, afin qu’ils lèvent le pied pendant la rencontre. Avant le second match incriminé, le joueur de Genk Ilombe Mboyo aurait également offert des montres de luxe à ses coéquipiers, histoire de s’assurer qu’ils seraient surmotivés contre le Club de Bruges. Genk était à ce moment dernier des playoffs 1, n’ayant rien à gagner ou à perdre. Des rumeurs de fraude avaient déjà été évoquées dans le documentaire « Le milieu du terrain » diffusé par la RTBF. Un joueur y avait déclaré anonymement qu’un certain nombre de ses pairs avaient effectivement reçu des montres.

Coup de pression

L’ancien homme fort des Rouches s’est exprimé. Et a indiqué ce qu’il souhaitait : « Ce que j’attends », dit Roland Duchâtelet, « c’est que la direction actuelle d’Anderlecht m’aide à mettre au grand jour les faits qui se sont déroulés en 2014 et que les supporters du Standard récupèrent le titre qu’on leur a volé ». Ce qui réglementairement parlant serait possible, si la falsification de matches est avérée et que la justice va au bout de l’affaire. « Il y a un problème au sein de nos clubs. Si nous voulons que le football belge s’améliore, nous ne pouvons pas continuer comme cela. »

« Nos clients invitent fermement l’Union belge et la Pro League à enfin se manifester, par exemple en déposant une plainte pénale », indiquent quant à eux Maîtres Jean-Louis Dupont, Martin Hissel et Florent Stockart, les avocats des plaignants. « C’est en effet leur compétition qui aurait été falsifiée, ce qui en fait des victimes de premier rang. Elles devraient donc, en toute logique et si ces organisations ne sont pas une fois de plus minées par des conflits d’intérêts, être les premières intéressées à ce que toute la lumière soit faite sur cette triste affaire ». Voilà déjà un joli premier coup de pression…

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard