Un ex-policier sera jugé pour insultes envers la police de Bruxelles sur Facebook

Un ex-policier.
Un ex-policier. - PhotoNews

Alors inspecteur en chef, l’Ostendais de 49 ans avait proféré en 2015 des insultes racistes à l’encontre d’un homme d’origine africaine, dans un train et sur le quai de la gare de Grammont. Il avait bénéficié de la suspension du prononcé en première instance mais avait finalement écopé en appel de six mois d’emprisonnement ferme et 600 euros d’amende.

Après cette condamnation, le prévenu s’en est pris à son ancien supérieur de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles. En état d’ébriété, il a écrit à plusieurs reprises des messages insultants à l’encontre de sa hiérarchie. Convoqué par la police d’Ostende le 5 février 2021, il s’est présenté ivre au poste de police.

Le procureur a souligné que le prévenu a un problème d’alcool persistant. Dans ces circonstances, le parquet estime qu’il est absolument nécessaire d’imposer des conditions de probation, même liées à une suspension du prononcé. Le ministère public a également précisé que l’ex-policier serait amené à comparaître pour des insultes orales proférées en janvier 2022 à Diest.

De son côté, la défense a demandé au tribunal correctionnel de se déclarer incompétent, arguant qu’il s’agirait de délits de presse, jugés par la cour d’assises. Ce type d’infraction consiste en la publication, de façon publique, d’opinions punissables (diffamation, calomnie...).

Le tribunal correctionnel de Bruges se prononcera le 9 mai.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Faits divers