Guerre en Ukraine: la Russie avertit Washington de «conséquences imprévisibles»

Guerre en Ukraine: la Russie avertit Washington de «conséquences imprévisibles»
Isopix

Selon cette note diplomatique, Moscou avertit les Etats-Unis et l’Otan contre l’envoi d’armes « plus sensibles » à l’Ukraine, jugeant que de tels équipements militaires mettaient de l’« huile sur le feu » et pourraient provoquer des « conséquences imprévisibles », a rapporté le Washington Post.

Cet avertissement a été fait alors que le président américain Joe Biden a promis une nouvelle aide militaire d’une valeur de 800 millions de dollars à l’Ukraine, dont des hélicoptères et des véhicules blindés de transport de troupes.

« Ce que les Russes nous disent en privé est précisément ce que nous disons au monde publiquement, que l’aide massive que nous fournissons à nos partenaires ukrainiens fait la preuve de sa remarquable efficacité », a indiqué un haut-reponsable américain, cité par le Post.

Le département d’Etat s’est refusé à tout commentaire.

Selon le New York Times, cette note a été adressée selon la voie diplomatique normale et n’est pas signée d’un haut-reponsable russe.

CNN a indiqué de son côté, citant une source proche du dossier, que cette plainte formelle pouvait signifier que Moscou se prépare à adopter une attitude plus agressive à l’encontre des Etats-unis et de l’Otan.

Joe Biden a donné son feu vert mercredi à une nouvelle aide militaire massive à l’Ukraine, avec des équipements plus lourds que ceux livrés jusqu’ici.

Ces nouvelles livraisons américaines comprendront certains des équipements « très efficaces que nous avons déjà livrés » à l’Ukraine, mais aussi « de nouvelles capacités », dont notamment « des systèmes d’artillerie » et des « véhicules de transport de troupes blindés », a précisé l’exécutif américain.

Des commandos britanniques en mission

Des commandos britanniques ont entraîné des soldats ukrainiens près de Kiev ces dernières semaines. Selon The Times, des membres des forces spéciales SAS ont enseigné aux Ukrainiens l’utilisation des armes antichars que le Royaume-Uni leur a envoyé. Le journal s’appuie sur des déclarations d’officiers ukrainiens.

Le Royaume-Uni, comme d’autres pays occidentaux, avait retiré ses instructeurs militaires d’Ukraine en février, avant l’invasion russe. Le gouvernement du Premier ministre Boris Johnson voulait empêcher que les soldats britanniques se retrouvent nez à nez avec l’armée russe, ce qui aurait entraîné l’OTAN dans la guerre. Que les Britanniques soient de retour est un élément neuf.

Les États-Unis ont annoncé la semaine dernière qu’ils reprendraient l’entraînement des soldats ukrainiens. Ces formations ne devraient cependant pas avoir lieu en Ukraine.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde