Hendrik Van Crombrugge: «Comme en Coupe, on ne méritait rien»

Déçu, le capitaine.
Déçu, le capitaine. - Belga

Josh Cullen, qui n’aura pas profité de son premier but mauve, était formel à l’issue de la rencontre au parc Duden : « La finale de la Coupe n’était plus dans nos têtes, cela ne peut justifier notre défaite ce dimanche. »

Hendrik Van Crombrugge, l’un des rares Anderlechtois à tenter d’expliquer la nouvelle désillusion du Sporting face aux médias, ne cherchait pas d’excuse non plus, à défaut de pouvoir déterminer précisément les raisons de l’échec. « Si, après deux minutes, vous encaissez déjà un but aussi stupide, sur phase arrêtée, tout est dit », pestait le capitaine. « C’est la preuve que nous n’étions pas prêts. Et tout le reste devient forcément encore plus compliqué à 2-0 après un quart d’heure. Notre prestation était largement insuffisante. Nous avons manqué de concentration. La créativité et la verticalité étaient absentes également alors que nous aurions dû aller résolument vers l’avant à 2-1 et 3-1. Au lieu de cela, on optait pour la solution la plus facile. L’Union, elle, a gagné tous les duels et les deuxièmes ballons. On devra avoir une analyse approfondie de la situation. Lorsqu’on joue mal, on doit au moins gagner, comme nous l’avions fait à Courtrai. Grâce à la mentalité. Mais ce dimanche, comme le week-end passé au Heysel, nous ne méritions rien. » Si l’on excepte la belle réaction face à Charleroi, cela fait plusieurs semaines qu’Anderlecht passe à côté de son sujet et qu’il a complètement perdu son football. Que peut encore espérer le RSCA de ces playoffs pourris avant même d’avoir commencé ? « J’attends encore… cinq matches », concluait, amer, le capitaine anderlechtois.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en SC Anderlecht