OLLN et BL’A: la 38e édition des Special Olympics Belgium dans les starting-blocks

Jonathan Sacoor aux côtés de Mickaël Watrin.
Jonathan Sacoor aux côtés de Mickaël Watrin. - SOB

Les discussions à propos d’un tel événement en Brabant wallon sont sur la table depuis pas moins de sept ans : cinq années à planifier sa venue et deux à attendre que ce satané virus ne passe sa route. Pour prendre son mal en patience, le comité avait même mis sur pied des Jeux Virtuels afin de compenser le manque d’activités. Aujourd’hui, enfin, la 38e édition des Special Olympics Belgium semble être à portée de main. Cet événement sportif majeur rassemble cette année pas moins de 2.755 athlètes atteints d’un handicap mental. L’inclusion se veut être au cœur des discussions et des performances. « Un grand travail a été accompli et nous voulons le poursuivre avec beaucoup de conviction, en préparant ce grand mouvement pour l’avenir. Et ce futur est inclusif », précise le nouveau président des SOB, Thierry Zintz.

Main dans la main

Pour cette édition qui signe un retour à la normale, deux villes brabançonnes ont été désignées pour accueillir l’événement du 25 au 28 mai. Il s’agit d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et Braine-l’Alleud : deux pôles sportifs majeurs de la province.

D’une part, la cité universitaire mettra à disposition des infrastructures aux abords du Blocry, notamment sa flambant neuve piste indoor, pour accueillir des disciplines comme l’athlétisme, la gymnastique ou encore le floorball et un tas de sports adaptés.

Benoît Jacob (OLLN) et Geoffroy Matagne (BL’A).
Benoît Jacob (OLLN) et Geoffroy Matagne (BL’A). - J.L.

« Nous sommes vraiment très heureux que notre Ville, titulaire du label Handisport, soit associée à ces Jeux, d’autant plus qu’Ottignies-Louvain-la-Neuve a consacré ces dernières années beaucoup d’énergie et une réelle volonté dans le sport pour tous », relève l’échevin ottintois des Sports, Benoît Jacob (MR).

À trente kilomètres de là, la commune de Braine-l’Alleud se réjouit de proposer certaines de ses infrastructures : quelques terrains du Gaston Reiff seront réquisitionnés pour les épreuves de football et de netball, mais surtout, la nouvelle piscine du Paradis.

Label 5 étoiles

« C’est un honneur de mettre à disposition un outil comme celui-ci qui est label 5 étoiles (la note maximale attribuée par la Région, Ndlr) pour les personnes porteuses d’un handicap. C’est également l’occasion de mettre en lumière tous les outils et les avantages que possèdent cette piscine à disposition du public mais aussi des athlètes », souligne fièrement Geoffroy Matagne (MR), échevin des Sports de Braine-l’Alleud.

Une belle complémentarité s’opère donc entre les infrastructures des deux villes hôtes ainsi que ses échevins, travaillant main dans la main.

Durant trois jours acharnés de compétition, 260 clubs noir-jaune-rouge donneront le meilleur d’eux-mêmes. La tolérance et l’inclusion seront sur toutes les lèvres, comme en témoigne la devise l’événement : « Donne-moi l’occasion de gagner mais si je n’y arrive pas, donne-moi la chance de concourir avec courage. »

Julien Lahou

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Sport régional