Léger avantage pour le Braxgata et la Gantoise après la manche aller des playoffs

Belga
Belga

Les Anversois ont parfaitement négocié la première manche des demi-finales de playoffs en remportant leur duel face au Racing (2-1). Parfaitement en place, comme à leur habitude, ils ont proposé un bloc défensif solide et ils ont frappé avec beaucoup de justesse même s’ils auraient pu se mettre encore un peu plus adroits devant le but de Jeremy Gucassof. Après un premier penalty repoussé à même la ligne, c’est Agustin Mazzili qui déflorait le score au quart d’heure. Ben Walker obtenait ensuite 2 belles possibilités mais le score restait inchangé à la pause. Le Racing, de son côté, ne parvenait pas à mettre suffisamment de rythme dans les échanges pour se montrer réellement dangereux. Il n’obtenait d’ailleurs qu’une seule réelle possibilité en 35 minutes mais le sleep de Tanguy Cosyns était bien stoppé par Tobias Walter.

En seconde période, l’attaquant des Red Lions obtenait une nouvelle opportunité sur p.c. mais c’est finalement Cédric Charlier qui remettait les 2 équipes à égalité à la 41e minute en démontrant, comme à son habitude, toute son habilité dans le cercle. Mais 6 minutes plus tard, Christophe Adriaensen redonnait l’avance au club local. Le Brax obtenait encore 4 p.c. mais le score ne changeait plus.

« Nous avons proposé une bonne première manche en défendant très solidement », glissait Philippe Goldberg, le coach anversois. « Offensivement, nous avons obtenu également pas mal de possibilités. Je suis donc assez satisfait même si nous aurions pu marquer plus de buts. Mais il reste 70 minutes à jouer pour assurer notre place en finale. Mais je suis content de l’esprit affiché et de la manière dont nous avons évolué. Nous avons joué pour gagner et c’est ce que nous avons fait. Je ne dévoilerai évidemment pas le plan pour demain (Rires). Mais il faudra, à nouveau, montrer cet esprit qui est présent dans l’équipe depuis l’entame du second tour. »

Dans le camp ucclois, on était conscient qu’il faudrait augmenter le niveau de jeu pour avoir une chance de renverser la vapeur, dimanche (12h30), à l’image du milieu de terrain, Augustin Meurmans. « Nous aurions pu être meilleurs mais nous avons mis un peu de temps à rentrer dans la rencontre. Mais on s’en sort bien au final. Il y avait un manque de rythme durant les 35 premières minutes et nous avons éprouvé certaines difficultés pour nous trouver sur le terrain. La mentalité était meilleure après la pause et c’est comme cela qu’il faudra débuter, pour la seconde manche, pour avoir une chance de nous imposer. Nous jouerons à la maison et nous mettrons tout en œuvre pour nous imposer. »

Du côté de Gand, dans l’autre demi-finale, les Flandriens, repêchés jeudi soir après la condamnation du Léopold, se sont imposés 2-1 face au Waterloo Ducks. À la pause, les Gantois menaient au score après les buts inscrits, coup sur coup, par Charles Masson puis Arthur De Borrekens (28e). Mais Victor Charlet réduisait l’écart, sur penalty, à la 46e minute. Tout reste donc très ouvert avant la manche retour puisque c’est le nombre de buts marqués qui sera déterminant pour valider son ticket pour la finale de la compétition (7 et 8 mai, à Louvain-la-Neuve).

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Hockey