Voici le secret du nouvel exploit du Real Madrid en Ligue des champions

AFP
AFP

Le Paris Saint-Germain, Chelsea et, donc, Manchester City. Trois exploits du Real « magique » qui ont retourné le football continental, qui ont fait le tour de la planète. Plus qu’un temple du sport, le stade Santiago Bernabeu est un lieu où l’irréel devient possible, où toute forme de rationalité perd de sa substance, où les « Blancos » sont transcendés par l’atmosphère créée par les socios.

Pour se hisser en finale de la Ligue des champions et rejoindre Liverpool, la Casa Blanca a encore eu besoin d’un miracle (4-3, 3-1). Et, comme souvent ces derniers temps, Carlo Ancelotti a flairé les(s) bon(s) coup(s). Ce mercredi, le « Mister » a eu amplement raison de faire monter Rodrygo et Camavinga. Si le premier a complètement réanimé son équipe grâce à son doublé, le second a apporté du sang frais au sein d’un entrejeu qui en avait bien besoin.

Au-delà de ce coup tactique, le Real Madrid est aussi un club mythique, où la victoire est inscrite dans l’ADN et où l’abandon n’a jamais été intégré dans le vocabulaire local. Cette motivation à toute épreuve n’émane pas de nulle part naturellement. « Nous avons mis une vidéo de motivation dans le vestiaire avant le match, avec toutes les remontadas qu’on a faites cette saison et qui sont au nombre de huit, et ça terminait par :‘Il en manque une dernière’ », révélait Ancelotti, au sortir de cette nuit magique. « On y est parvenu. Au moins, la finale commencera sur le score de 0-0, c’est bien comme ça », poursuivait-il, le sourire accroché au visage.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Champion's League