La brasserie de la Senne célèbre les 20 ans de sa « bière fondatrice»

Bière emblématique.
Bière emblématique. - Belga

La Zinnebir, produit emblématique de la brasserie de la Senne, célèbre ses 20 ans cette année. La bière a non seulement lancé la production de l’entreprise, elle est surtout devenue la véritable carte d’identité de la brasserie bruxelloise. Le credo des fondateurs, Yvan De Baets et Bernard Leboucq, est en effet d’écouler, dans la capitale essentiellement, des bières à l’amertume prononcée.

La Zinnebir a été propulsée en 2002 sur le devant de la scène de la Zinneke parade, événement folklorique biennal qui en était alors à sa deuxième édition. La bière avait été créée par Bernard. C’est lors de cette parade qu’il rencontre Yvan, qui s’apprêtait à entrer à l’Institut Meurice à Anderlecht.

«C’était un produit intéressant», sourit Yvan De Baets. Son comparse Bernard est plus autocritique. «C’était une vraie bière d’amateur. La recette actuelle doit bien plus au savoir-faire d’Yvan.»

35 à 40 % des ventes

La bière a entre-temps fait son chemin et a séduit de nombreux palais de consommateurs. Le tandem de fondateurs est fier que ce soit encore cette bière qui porte aujourd’hui la brasserie, représentant 35 à 40% des ventes.

«On n’a rien inventé. On a remis au goût du jour des saveurs qu’ont connues nos grand-parents et qui avaient presque disparu», explique Bernard pour justifier le pari de l’amertume dans des bières qui restent équilibrées et sont généralement faibles en alcool.

À ses débuts fin 2003, le duo opère dans une petite installation à Leeuw-Saint-Pierre (Brabant flamand). Il quitte l’endroit devenu trop exigu deux ans plus tard. Il est alors un peu tôt pour établir sa propre brasserie dans la capitale et, cinq ans durant, les jeunes brasseurs vont produire eux-mêmes leurs bières dans différentes brasseries, entre autres à Dottignies, chez De Ranke.

Quinzaine de microbrasserie

Fin 2010, la brasserie de la Senne devient officiellement la seconde brasserie opérationnelle à Bruxelles, à Molenbeek-Saint-Jean, plus précisément. À l’époque en effet, seul Cantillon était présent, à Anderlecht. Aujourd’hui, la Région bruxelloise compte une quinzaine de (micro)brasseries sur son territoire.

En novembre 2019, l’entreprise a vu plus grand et a investi le site de Tour & Taxis où elle a fait installer une brasserie flambant neuve, permettant de porter la capacité annuelle à 18.000 hectolitres. On n’en est pas là aujourd’hui (14.500 en 2021) et la croissance se fait modérément, surtout au lendemain d’une période de coronavirus qui a pesé sur les chiffres d’une brasserie misant gros sur l’horeca.

Fort appréciées à Bruxelles qui engloutit 60% de la production, les bières de la Senne franchissent tout de même les frontières, atterrissant dans une vingtaine de pays différents, Etats-Unis et Italie en tête.

À l’occasion de ce 20e anniversaire, une grande fête sera organisée le 1er octobre, avec plusieurs concerts prévus. Les fondateurs, à la tête aujourd’hui d’une PME d’une vingtaine de personnes, ont en outre proposé à trois brasseries qui leur sont chères, De Ranke, La Mule (Schaerbeek) et Thiriez (Esquelbecq, France), de revisiter la Zinnebir. Ces breuvages collaboratifs éphémères seront brassés chez de la Senne et dévoilés dans le courant de l’année.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES