Alaphilippe a repris l’entraînement sur route après sa chute à Liège-Bastogne-Liège

Alaphilippe a repris l’entraînement sur route après sa chute à Liège-Bastogne-Liège
PhotoNews

Le champion du monde français avait repris l’entraînement sur rouleaux il y a deux semaines. Après de nouveaux examens effectués à l’hôpital de Herentals, il a reçu le feu vert pour reprendre sur la route.

« La bonne nouvelle, c’est que mon poumon est complètement guéri, ce qui me rend évidemment très heureux », déclare Julian Alaphilippe. « Les fractures me font encore souffrir, ce qui est normal vu que cela prend plus de temps à guérir, mais on m’a dit que je pouvais reprendre l’entraînement ».

Pour rappel, Alaphilippe avait été impliqué dans une chute massive à quelque 60 km de l’arrivée de La Doyenne. Le Français était resté longtemps allongé dans le fossé et avait été secouru par son compatriote Romain Bardet (DSM). Les examens médicaux ont ensuite révélé deux côtes cassées, une fracture de l’omoplate et un pneumothorax.

Son retour sur la route s’étant passé sans encombres, Alaphilippe a pu rejoindre ses coéquipiers en stage dans la Sierra Nevada. « Bien sûr, je ne peux pas effectuer le même travail que les autres gars ici. J’ai besoin de temps pour retrouver ma forme et je dois faire attention à ne pas pousser trop fort », dit l’Auvergnat. « Mais je suis super content d’être avec les autres, l’ambiance est super bonne et les conditions idéales ».

La convalescence de Julian Alaphilippe évolue favorablement. « Ca ve mieux de jour en jour », avance-t-il. « J’espère que ça continuera comme ça. Mes blessures ont juste besoin de temps. Une opération n’est pas nécessaire, c’est pourquoi je peux de nouveau rouler à vélo. J’essaie d’être optimiste, mais je sais que je dois prendre mon temps et voir comment se passent les entraînements », ajoute le champion du monde, qui n’exclut pas de prendre le départ de la Grande Boucle, qui s’élancera le 1er juillet de Copenhague. « Si tout continue comme cela, l’option Tour de France n’est pas écartée. Je l’ai toujours en tête. Mais il est très important de ne pas se précipiter et de continuer à être patient et d » écouter l’avis du staff médical avant de reprendre en course ».

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Liège (prov. de Liège)Herentals (prov. d'Anvers)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Cyclisme