Roberto Martinez sur la blessure de Romelu Lukaku: «Ça ne sent pas bon»

Roberto Martinez sur la blessure de Romelu Lukaku: «Ça ne sent pas bon»
Photo News

Roberto Martinez, à six mois de la Coupe du monde, devons-nous être inquiets de ce résultat?

Non, il ne reste pas six mois avant la Coupe du monde… mais dix-sept jours en terme de période internationale. Si on veut faire un résultat au Mondial, nous devons mieux jouer. Nous avions bien débuté la rencontre mais ensuite, nous n’avons pas su gérer le tempo et l’intensité imposée par les Pays-Bas.

Après la blessure de Lukaku, c’est comme si tout s’écroulait pour votre équipe…

Le premier but arrive au bon moment pour les Pays-Bas, aussi, et le 0-2 juste après la pause a également été un gros coup. À l’inverse, je suis content de l’attitude de Leandro Trossard qui a pris sa place et qui s’est montré dangereux. Ce ne fut pas le seul coup dur pour nous.

Amadou Onana, lui aussi, a eu l’occasion d’étaler ses qualités.

C’est une personnalité très forte sur le terrain, c’est un joueur qui ne se cache pas et dans ce sens, il devrait apprendre beaucoup dans ce groupe. C’est aussi un profil unique. Aujourd’hui, devant un stade comble, dans un derby, il a effectué une montée intéressante.

Avez-vous des nouvelles de Lukaku?

Ca ne sent pas bon pour lui, sa cheville s’est tordue. Je serai étonné qu’il soit avec nous lors des prochains matches. Hazard sera lui avec nous, même si comme vous le savez, il ne jouera pas tous les matches.

Un mot sur la prestation de Boyata? Il a connu une rencontre difficile…

Il a eu une saison très intense en Allemagne, notamment sur le plan psychologique avec Berlin. Cela arrive de faire des erreurs et nous ne pouvons pas le blâmer. Il faut analyser la prestation d’ensemble. Les erreurs, ça arrive.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Diables rouges