Amber Heard maintient «chaque mot» de ses accusations contre Johnny Depp

Amber Heard maintient «chaque mot» de ses accusations contre Johnny Depp
Belga

« Jusqu’à ma mort je maintiendrai chaque mot de mon témoignage », a-t-elle assuré dans un extrait d’entretien diffusé mardi par la chaîne NBC. Cette grande interview, sa première depuis la fin du procès le 1er juin, sera disponible dans son entièreté vendredi.

Elle n’a toutefois pas éludé ses torts, admettant avoir « dit et fait des choses horribles pendant notre relation ».

« C’était très, très toxique, on était horribles l’un envers l’autre », a-t-elle dit, affirmant : « J’ai fait beaucoup d’erreurs mais j’ai toujours dit la vérité ».

Elle était apparue deux fois à la barre et avait raconté les nombreuses violences dont elle disait être victime pendant sa relation avec Johnny Depp, entre 2011 et 2016. Les deux acteurs avaient été mariés en 2015 et avaient finalement divorcé en 2017.

Johnny Depp poursuivait en diffamation son ex-femme, qui s’était décrite dans une tribune publiée par le Washington Post en 2018 comme « une personnalité publique représentant les violences conjugales », sans nommer son ex-mari.

Il réclamait 50 millions de dollars en dommages et intérêts, estimant que la tribune avait détruit sa carrière et sa réputation. Amber Heard avait contre-attaqué et demandait le double.

A l’issue de six semaines de débats, les jurés du tribunal de Fairfax, près de Washington, ont conclu que les ex-époux s’étaient mutuellement diffamés. Mais ils ont octroyé plus de 10 millions de dollars à la vedette de « Pirates des Caraïbes », contre 2 millions seulement pour celle d’« Aquaman ».

Le procès, ultra-médiatisé et diffusé en direct à la télévision, a provoqué un déchaînement de messages insultants envers l’actrice de 36 ans sur les réseaux sociaux.

Fans agressifs Elle a aussi évoqué les fans de Johnny Depp qui se massaient chaque jour autour du tribunal.

« Chaque jour, je passais devant des gens alignés sur trois, quatre, parfois six pâtés de maison avec des pancartes ’La sorcière au bûcher’, ’Mort à Amber’», a-t-elle dit. « C’est la chose la plus humiliante et horrible que j’aie jamais vécue ».

Si les deux ex-époux se sont mutuellement accusés d’être responsables des violences au sein de leur couple, Amber Heard a assuré « n’avoir jamais commencé ».

« J’y ai répondu », a-t-elle affirmé. « Quand vous vivez dans la violence et que cela devient normal, comme j’en ai témoigné, vous devez vous adapter ».

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en PEOPLE