Kompany en conférence de presse à Burnley: «Je n’avais pas à quitter Anderlecht»

Photonews
Photonews

Vincent Kompany a signé pour « 4 à 5 saisons » à Burnley, club de D2 anglaise, a annoncé l’ancien entraîneur d’Anderlecht vendredi lors de sa présentation à la presse.

Kompany a quitté le RSCA à l’issue du championnat, lui qui était revenu à Saint-Guidon en 2019 comme entraîneur-joueur avant de prendre les commandes de l’équipe première en août 2020. « J’avais plusieurs options. Je n’avais pas le besoin de quitter Anderlecht et je n’étais pas obligé de venir à Burnley », a lancé le Belge. « Mais j’ai parlé avec le président et d’autres membres du club en ce qui concerne les ambitions à court, moyen et long terme. Cela m’a convaincu, tout était très transparent. En tant qu’entraîneur, vous dépendez beaucoup de votre entourage. »

Relégué en Championship à l’issue de la défunte saison, Burnley a « forcément l’ambition de remonter en Premier League », a assuré Kompany. « Si nous n’y parvenons pas, il faudra rester calme et continuer à se développer. Garder les gens calmes est la chose la plus compliquée dans le football. Il faut savoir maintenir un cap et disposer du temps nécessaire. J’ai signé ici pour quatre ou cinq ans, je n’ai pas l’intention de passer d’un club à un autre. »

La Championship, longue de 46 journées, est peut-être l’une des compétitions les plus compliquées au monde et peu d’équipes parviennent à remonter directement en Premier League. Les clubs, confrontés à une nouvelle réalité financière, voient la majorité de leurs ténors quitter le navire. Burnley, qui a perdu jeudi son gardien Nick Pope parti à Newcastle, ne déroge pas à la règle.

« Le plus dur c’est que nous n’avons que cinq semaines pour préparer la nouvelle saison », a précisé Kompany. « Certains joueurs partent, d’autres arrivent, et il faut s’adapter. Le début de saison s’annonce compliqué mais n’oublions pas que Burnley a toujours été un adversaire compliqué. Turf Moor, une véritable enceinte à l’anglaise, est un stade historique et de tradition. Le centre d’entraînement est moderne et de grande qualité et nous espérons pouvoir y accueillir quelques nouveaux joueurs dans les prochains jours. Certains passent d’ailleurs leurs tests médicaux », a dévoilé Kompany en guise de conclusion.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anderlecht (Bruxelles-Capitale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Foot à l'étranger