À contre-courant, le bourgmestre MR soutient la décision de la Cour suprême

À contre-courant, le bourgmestre MR soutient la décision de la Cour suprême
Belga

Frédéric Petit, le bourgmestre MR de la commune de Wezembeek, a exprimé son soutien à la décision de la Cour suprême des États-Unis sur la révocation du droit à l’avortement. Dans un entretien accordé à La Libre, le libéral explique être « contre l’avortement libre » et affiche donc une position à contre-courant de celle de son parti : « Je suis conscient que ma position ne plaira pas à beaucoup de gens », a-t-il dit.

Des propos qui ne sont pas passés inaperçus et qui ont notamment fait réagir Paul Magnette : « La décision de la Cour suprême bafoue le droit des femmes à disposer de leur corps et met leur vie en danger. Cette prise de position d’un élu MR est révoltante et indigne. L’absence de condamnation de son président en dit long sur la tournure réactionnaire que prend ce parti », a-t-il écrit sur Twitter.

De son côté, Georges-Louis Bouchez, qui avait qualifié la décision de la Cour suprême d’« atteinte aux droits fondamentaux » a rappelé sa position sur Twitter. Le président du MR ne compte cependant pas sanctionner Frédéric Petit : « Il est libre et responsable de ses propos qui n’engagent que lui ».

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Wezembeek-Oppem (Brabant flamand)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Politique