L’université d’Anvers suspend deux employés pour des propos discriminatoires

L’université d’Anvers suspend deux employés pour des propos discriminatoires
Belga

Des images vidéos filmant secrètement une conversation entre les deux membres du personnel s’étaient retrouvées sur les réseaux sociaux il y a deux semaines.

On y voyait un superviseur pédagogique et un assistant administratif se plaindre de l’usage de «mauvais néerlandais» de la part d’étudiants dont ils mettent en exergue l’origine marocaine. Ils mentionnaient également que les Juifs étaient une communauté «très fermée», ce qui «ne les dérangeait pas». Le recteur Herman Van Goethem a réagi immédiatement en se montrant indigné par ces propos.

«Ces déclarations sont particulièrement douloureuses pour les étudiants et le personnel issus de l’immigration et pour les communautés dont ils font partie», a déclaré M. Van Goethem dans un mail distribué en interne à l’université. Les deux employés ont reconnus que leurs propos étaient inappropriés et se sont excusés.

Un code de conduite pour le personnel et les étudiants est actuellement à l’étude au sein de l’université. «Nous examinons quelles formations devraient être obligatoires pour les membres du personnel à partir de maintenant, par exemple sur l’enseignement inclusif ou sur les préjugés sur le lieu de travail», a déclaré M. Van Goethem. «Les procédures relatives à la lutte contre les comportements transgressifs sont également améliorées», conclut-il.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anvers (prov. d'Anvers)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique