Retrait russe de l’île aux Serpents: «la libération d’un territoire stratégique»

Retrait russe de l’île aux Serpents: «la libération d’un territoire stratégique»

« Je remercie les défenseurs de la région d’Odessa qui ont fait le maximum pour libérer un territoire stratégiquement important », s’est félicité sur Telegram le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, Valeriï Zaloujniï.

« Incapables de résister au feu de notre artillerie, de nos missiles et de nos frappes aériennes, les occupants ont quitté l’île aux Serpents », s’est-il réjoui, accompagnant son message d’une vidéo montrant des frappes sur l’île.

« Nos forces armées ont fait un super boulot », s’est félicité sur Twitter Andriï Yermak, le chef de l’administration du président ukrainien Volodymyr Zelensky.

L’armée russe avait annoncé son retrait de l’îlot plus tôt jeudi, affirmant l’avoir fait « en signe de bonne volonté », les « objectifs fixés » sur place ayant été « accomplis » selon elle.

Ce geste doit faciliter les exportations de céréales d’Ukraine par la mer Noire, avait également justifié le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

Le commandement sud de l’armée ukrainienne avait, de son côté, indiqué que « l’ennemi (russe) s’est enfui dans deux vedettes », laissant l’île « en feu » où « des explosions se font toujours entendre ».

La petite île aux Serpents, située dans le nord-ouest de la mer Noire face à l’embouchure du Danube, est devenue emblématique dès le premier jour de l’offensive russe lorsqu’un membre de la petite garnison ukrainienne la défendant a intimé au navire russe réclamant sa reddition d’aller « se faire foutre ».

Les militaires russes en avaient finalement pris le contrôle.

L’île a ensuite été visée régulièrement par des frappes de drones et de missiles ukrainiens.

La Russie avait assuré le 21 juin avoir repoussé une tentative des forces de Kiev de reprendre l’île aux Serpents.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Monde