Tinne Van der Straeten «travaille» à un accord avec Engie pour le 21 juillet

Tinne Van der Straeten «travaille» à un accord avec Engie pour le 21 juillet
Belga

« On est en train de travailler dans le cadre de ce mandat (qui lui a été confié, ainsi qu’au Premier ministre Alexander De Croo, par l’ensemble du gouvernement fédéral, NDLR) pour pouvoir présenter au gouvernement mais aussi aux parlementaires et en fait à tous les Belges, un accord qui soit favorable à la Belgique », a-t-elle affirmé au micro de l’émission radio Matin Première de la RTBF.

« Notre objectif est aussi de ne pas partir en vacances » tant que cet accord n’est pas conclu, a ajouté Mme Van der Straeten (Groen), en parlant du 21 juillet comme étant « un peu la date-limite ».

La ministre a souligné qu’il lui restait « encore trois semaines ». « Je ne m’agite pas, j’agis », a-t-elle affirmé en refusant d’« aller dans les détails » en pleine négociation avec Engie-Electrabel.

Le gouvernement a décidé, le 18 mars dernier et après de longues discussions, de prolonger l’activité des deux plus récents réacteurs nucléaires belges – Tihange 3 et Doel 4 – au-delà de l’échéance de 2025 fixée pour la fin du nucléaire en Belgique.

Des négociations sont en cours avec Engie-Electrabel, exploitant du parc nucléaire national, pour mettre en œuvre cette décision. Ces discussions apparaissent compliquées, l’opérateur ayant déjà indiqué à plusieurs reprises qu’à ses yeux, le délai pour réaliser une telle prolongation était dépassé.

La guerre menée depuis le 24 février par la Russie en Ukraine a été l’un des facteurs pris en compte dans cette décision, qui permettra de produire deux mégawatts (MW) d’électricité durant dix ans, a une nouvelle fois expliqué jeudi la ministre.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Doel (c.f. Beveren)Tihange (c.f. Huy)Huy (prov. de Liège)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Belgique