La Première ministre néo-zélandaise fustige «l’échec» de l’ONU et la Russie

La Première ministre néo-zélandaise fustige «l’échec» de l’ONU et la Russie
Belga

Mme Ardern, qui critique depuis longtemps le droit de véto des cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie), a renouvelé son appel à une réforme des Nations unies.

«L’échec» de l’ONU à propos de l’Ukraine est dû au droit de véto dont jouit Moscou, a-t-elle affirmé lors d’une conférence au Lowy Institute de Sydney, un groupe de réflexion, au cours d’une visite en Australie.

Selon elle, la Russie a utilisé son siège au Conseil de sécurité pour imposer «une position moralement corrompue à la suite d’une guerre moralement corrompue et illégale».

«Nous devons réformer les Nations unies pour ne pas devoir compter sur des pays en particulier qui imposent leurs propres sanctions», a-t-elle plaidé.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde