Un homme interpellé à Munich après un salut hitlérien devant des athlètes israéliens

Un homme interpellé à Munich après un salut hitlérien devant des athlètes israéliens

Les seize athlètes se rendaient à un monument érigé à la mémoire des victimes de l’attentat perpétré en 1972 par l’organisation palestinienne «Septembre noir» aux Jeux Olympiques de Munich, qui avait coûté la vie à onze membres de la délégation israélienne.

L’incident, survenu sur un pont reliant le stade à l’ancien village olympique aujourd’hui habité par des particuliers, a été observé par des policiers eux-mêmes qui escortaient la délégation jusqu’au monument.

«En l’état actuel de l’enquête, le groupe n’avait pas remarqué», le geste du jeune homme, employé comme agent de la sécurité et domicilié à Berlin, précise la police dans un communiqué.

Ce dernier a été immédiatement interpelé par la police, qui l’a relâché après le dépôt d’une plainte contre lui.

En Allemagne, le salut hitlérien ou le port de signes nazis comme la croix gammée sont réprimés par la loi, et peuvent être sanctionnés par des amendes ou des peines allant jusqu’à de trois ans de prison.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde