Le ministre de la Mobilité commande un audit sur l’institut Vias

Le ministre de la Mobilité commande un audit sur l’institut Vias
BelPress

L’organisation devra démontrer que ses comptes sont en ordre et qu’elle n’utilise pas de fonds publics pour des activités commerciales.

L’institut est considéré comme l’expert de la sécurité routière et est constamment sollicité pour cartographier, analyser ou trouver des solutions concernant les thématiques de la mobilité, notamment lors des campagnes BOB. Vias a pour mission de contribuer à réduire de moitié le nombre de tués et de blessés graves sur les routes d’ici 2030. Une tâche difficile pour laquelle il perçoit aussi d’importants subsides: près de 6 millions d’euros par an.

Par ailleurs, Vias développe également toute une gamme d’activités commerciales. L’institut possède plusieurs auto-écoles, vend des éthylotests anti-démarrage et donne des cours spécifiques de conduite.

Le gouvernement fédéral veut désormais vérifier si ces activités commerciales et la mission publique sont suffisamment dissociées, explique le ministre Gilkinet dans le journal. «Cela permettra à l’avenir de collaborer encore mieux avec Vias dans le domaine crucial de la sécurité routière.»

L’audit doit durer trois mois.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique