Exclu, Roberto Martinez sera suspendu aux Pays-Bas: «J’espère être blanchi» (vidéos)

Vidéos
Photonews
Photonews

Roberto Martinez s’est exprimé après la victoire 2-1 des Diables rouges face au pays de Galles en Nations League et est notamment revenu sur son carton rouge en fin de rencontre.

Roberto Martinez, serez-vous présent dimanche à Amsterdam? On imagine que c’est la première fois que vous recevez un carton rouge en tant que coach…

Oui, c’est la première fois! J’avoue que j’ai été un peu surpris d’être exclu de la sorte, ce n’était pas grand-chose. Mais bon, il est clair que j’aurais dû laisser le ballon au joueur gallois, ne pas chipoter avec. On verra ce qui se passe, j’espère être blanchi par l’UEFA d’ici là. Si je dois être remplacé, j’ai un staff technique qui sera apte à le faire, mes assistants Thierry Henry ou Anthony Barry en l’occurrence.

Comment jugez-vous la prestation de vos joueurs face aux Gallois?

Notre première mi-temps a été très bonne, avec des mouvements rapides qui ont été impressionnants. Nous avons créé beaucoup de danger sans parvenir à alourdir le score. En deuxième période, notre jeu a été un peu trop lent, nous avons joué un peu trop facile.

Avez-vous encore des choses à dire sur Kevin De Bruyne, encore une fois étincelant?

C’est un message important pour les supporters, celui de ne pas prendre pour acquis les performances de Kevin. L’utilisation qu’il fait de l’espace, mais surtout la vitesse d’exécution, tout cela a rendu sa performance magique. Mais il l’a fait plusieurs fois durant cette Nations League, il s’inscrit dans la continuité.

Et concernant Eden Hazard?

Je l’ai trouvé libre, libéré par les douleurs, il est dans la lignée de ce que j’ai pu apercevoir en juin. Le talent est là, plusieurs de ses mouvements ont été magiques. Désormais, il lui faut retrouver l’intensité de l’enchaînement des rencontres qu’il n’a pas au Real Madrid.

Zeno Debast a eu des débuts contrastés, entre sa bonne prestation globale et ce duel perdu sur le but gallois. Qu’en pensez-vous?

Honnêtement, j’en ai discuté après la rencontre, c’est à mes yeux l’un des meilleurs débuts pour un Diable rouge de 18 ans qui a peu d’expérience. Stéphane Demol en 86? (ndlr: il est interpellé par Stefan Van Loock, le responsable presse). Cela remonte à très longtemps, disons donc que je base mon observation depuis 1986! (rires). Ce but encaissé, il va apprendre de ça, je n’en doute pas. Mais la façon dont il a défendu sur beaucoup d’espace, j’ai trouvé cela remarquable.

Qu’attendez-vous du match de dimanche contre les Pays-Bas? Il faudrait un miracle pour se qualifier pour le Final Four…

Pour moi, le match aux Pays-Bas est une préparation idéale pour la Coupe du monde. On joue contre un voisin, à l’extérieur, devant beaucoup de supporters… Nous devons marquer beaucoup de buts, cela doit nous motiver à remporter ce match. Et on verra ce que cela nous réservera à la fin…

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Diables rouges